Découverte de la région du HAUT-SASSANDRA

 La Région du Haut Sassandra

 

La Région du Haut Sassandra se situe au centre Ouest de la Côte d’ivoire. Elle est limitée au nord par la région du Worodougou, au sud par la région du Gôh, à l’est par la région du Guémon et à l’ouest par celle de la Marahoué. Le chef-lieu, Daloa, se trouve à 141 km de Yamoussoukro, la capitale politique et à 383 km d’Abidjan, la capitale économique.
D’une superficie de 15.200 km2, la Région du Haut-Sassandra est au carrefour de plusieurs axes routiers nationaux et internationaux, reliant les chefs-lieux de départements, jusqu’à la sous-région, notamment la Guinée, en passant par le grand axe Abidjan-Yamoussoukro-Man, Odienné. Cette possibilité d’être traversée aisément par les grands axes fait donc de la région du Haut-Sassandra une position stratégique.

 

A la découverte du Haut Sassandra

Le Haut-Sassandra, c’est

- Quatre (4) grands Départements :

Daloa, Issia, Vavoua, Zoukougbeu

- Vingt-trois (23) Sous-préfectures :

Daloa, Bediala, Zaibo, Gboguhé, Gadouan, Gonaté, Issia, Boguédia, Namané, Saioua, Nahio, Tapeguia, Iboguhé, Vavoua, Dania, Seitifla, Bazra Natis, Dananon, Ketro-Bassam, Zoukougbeu, Domangbeu, Grégbeu, Guessabo.

- Sept (07) communes :

Bédiala, Daloa, Gboguhé, Issia, Saioua, Vavoua, Zoukougbeu.

Le Bureau du Conseil régional

DJEDJE MADY Alphonse, Président

DARRET BABAUD Mathieu, 1er Vice-président

BRITTO NAMA Boniface, 2ème Vice-président

KPOKPA Blé, 3ème Vice-président

MATTO Joseph, 4ème Vice-président

ZEDIA BI BOLY Apollinaire, 5ème Vice-président

GOZE SEPLE Bernard, 6ème Vice-président 

 

Peuplement
5 grands groupes composent la Région : Les Bété, les Gnédéboua, les Gouro, les Sokuya et les Gnamboua.

La position stratégique de la Région a favorisé l’installation d’autres ivoiriens, malinkés sénoufo, wê, dan, baoulé etc. et, une forte communauté étrangère, issue de la sous-région. Cette population cosmopolite et hétéroclite vit en parfaite harmonie, créant un véritable brassage culturel, faisant du Haut-Sassandra, la première région de Côte d’ivoire en terme de taille de la population : 1.071.000 hbts (d’après le recensement de 1998), après le District d’Abidjan.

 

Potentialités économiques

La Région du Haut Sassandra, située dans la partie forestière de la Côte d’ivoire, avec une pluviométrie abondante, est la 2 e région productrice de cacao (76.650.9061 selon les derniers chiffres donnés par la Direction Régionale de l'Agriculture). Cependant, l’Hévéa (1.447t) et la production d’huile de palme (14040t) connaissent ces dernières années un essor considérable.


Le Haut-Sassandra, c’est aussi l’un des greniers le plus im­portant en matière de production du vivrier et du maraîcher au plan national :

  • Banane plantain : 29120 tonnes
  • Riz pluvial : 9592 tonnes
  • Riz irrigué : 7854 tonnes
  • Riz bas-fond : 18492 tonnes
  • Manioc : 67551 tonnes
  • Igname : 53530 tonnes
  • Mais : 13855 tonnes
  • Piment : 68617 tonnes
  • Tomate : 835 tonnes
  • Aubergine : 3419 tonnes
  • Gombo : 2126 tonnes

A côté du secteur agricole, on a aussi un secteur industriel avec la production du bois et de l’agroalimentaire :

  • GIBT (Sciage)
  • Scierie SIFCI (Sciage)
  • Scierie Aly COULIBALY (Sciage & Séchage)
  • SOMEFCI (Décorticage de café)
  • IVOMA (Fabrication aliments de volaille)
  • SBV (Boulangerie& Pâtisserie)

La région possède également des matières premières minières telles :

  • l’or : exploité dans les loca­lités de Zoukougbeu, Issia, Vavoua, avec une produc­tion prévisionnelle estimée à environ 40 kg par an, ce secteur mérite d’être organisé pour plus de productivité.
  • le sable : 135 000m3/an
  • le gravier : 13 500m3/an

Le fleuve Sassandra, exploité de façon artisanale, constitue pour la région un réservoir de ressources ha­lieutiques. Il produit 80% de la consommation locale de poissons commercialisés par les vendeuses de poissons de Guéssabo dans le Département de Zoukougbeu.

Réceptifs hôteliers

La région compte :

  • Des hôtels de haut standing avec 207 chambres GRACE, ANOMA, ROYAUME...
  • Une trentaine de réceptifs de moyen standing avec 296 chambres : BONNE AUBERGE, PELERIN, RESIDENCE BEHI...
  • Trente-huit (38) réceptifs non classés avec plus de 300 chambres NISRE, AGIP ...

Le riz est l’aliment le plus consommé dans la région. Ensuite vient le foutou de banane et de taro présenté dans des feuilles de bananiers, mets typiquement bété, s’accompagne de la sauce trôkpô.

 

 

Potentialités culturelles, touristiques et religieuses

La région du Haut-Sassandra se caractérise par un riche patrimoine culturel basé essentiellement sur l’art oratoire avec les chan­sonniers du TOHOUROU, véritables poètes des temps anciens, dont les précur­seurs, TETE GOZE, TIMA GBAHI, et bien d’autres ont passé aujourd’hui le relais à une  nouvelle génération... Elle dispose également d’une importante tradition de masque qu’on retrouve dans la presque to­talité des sociétés (Gleh, chez les bété Glah chez les gnambois Zamblé, Zaouli chez les gouro...).

Ce vaste ensemble culturel a, de tout temps, constitué un véritable creuset du ré­pertoire musical ivoirien. En la matière, les exemples sont légions : le Ziglibity de Tahiraguhé, promu par feu Ernesto DJEDJE ; le non moins célèbre GNAHORE Jimmy avec son Polihet, danse et rythme musical de la Région d’Issia, le grand AMEDEE Pierre, précur­seur de la musique moderne en Côte d’ivoire, le Laba-laba de Luckson PADAUD etc.

La danse panthère ou danse d’initiation en pays Gnamboua qui, en plus d’être une danse constitue une véritable formation pour les jeunes gens à l’image du pôro chez les Sénoufo.

En matière touristique également, la Région du Haut-Sassandra, regorge de nombreux sites et espaces naturels et religieux, ne demandant qu’à être exploités :

  • Les Singes Sacrés de la forêt de Gbétitapéa (11km de Daloa): Ce sont des singes qui ne sont pas consommés par les popula­tions et qui vivent avec elles ;
  • La Roche-Eléphant de Brizéboua : selon la légende, il s’agirait d’un éléphant tué par un villageois et qui se serait transformé en roche pendant son dépeçage ;
  • Les Grottes mystiques de Zébra qui apporteraient à ceux qui les invoquent bénédiction et prospérité ;
  • Le Musée des Amulettes de Vavoua qui abrite des fétiches déposés par les villageois convertis à la chrétienté ;
  • La Rivière Sacrée de Guédékipréa qui apporte fécondité au couple ;
  • Le Centre BRULY Bouabré : appelé le Voltaire africain, philosophe, poète, grand dessinateur, inventeur de l’écriture bété, ses dessins sont exposés dans le monde entier, le musée retrace son parcours ses œuvres
  • Le Rocher de Lotazra à Issia qui abrite la Grotte Notre Dame de la Délivrance, haut lieu de pèlerinage de la communauté chrétienne).

LE MOT DU PRESIDENT

Me AHOUSSOU J.

Chers internautes,

Nous sommes très heureux de vous accueillir sur le portail de l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire.

L’internet occupe aujourd’hui une place de choix parmi les outils de communication. En créant ce site, nous avons souhaité mieux faire connaitre nos missions , promouvoir notre vision du développement local, en communiquant avec nos publics cibles.

 

Lire la suite 

Les régions en CI

Région du Poro Visitez le Bounkani Visitez le GONTOUGO Visitez l'INDENIE-DJUABLIN Visitez le SUD-COMOE Visitez le District d'Abidjan Visitez les GRANDS PONTS Visitez le GBOKLE Visitez le SAN PEDRO Visitez l'Agnéby-Tiassa Visitez le MORONOU Visitez le District de Yamoussoukro Visitez le Bélier Visitez le Cavally Visitez le TONKPI Visitez la MARAHOUE Visitez le GBEKE Visitez le BERE Visitez le Bafing Visitez le KABADOUGOU Visitez le FOLON Visitez le PORO

ARDCI sur Facebook

Projet financé par ...

L'AGENDA

Du 12 au 15 juin 2017 : Atelier de formation sur le thème «la mobilisation des financements par la coopération au développement avec la France et l’Union Européenne» au siège de l'ARDCI, II Plateaux les Vallons, Cité Lemania. 

   13 juin 2017 à 16 heures : Cérémonie de présentation du livre intitulé "Responsabilité Sociétale de l’entreprise et Management Ethique en Afrique" au siège de l'ARDCI, II Plateau les Vallons, Cité Lemania. 

  

 

Tous droits réservés © 2014 ARDCI